La viande et la santé

boeuf-Phyto-Market.com

Pourquoi manger moins de viande ?

L’impact de la viande sur notre santé suscite de nombreuses controverses.

Pour la plupart des végétariens  la viande, quelles que soient son origine et la quantité consommée, est mauvaise pour la santé.

Pour la plupart des nutritionnistes, c’est au contraire un excellent aliment, la viande rouge étant  d’après eux, une source de fer indispensable.

Toutes les études – il est vrai peu nombreuses – réalisées sur des végétariens montrent que, à condition d’avoir une alimentation équilibrée  ils ne souffrent pas de carences en fer.

spiruline-fer-Phyto-Market.com

La plupart des végétaux contiennent en effet ce nutriment, parfois en quantités importantes.

Certes, il est moins assimilable que le fer d’origine animale mais, si l’on consomme suffisamment de végétaux riches en fer ainsi que de vitamine C, qui en facilite l’assimilation, on ne risque pas de carences.

Par ailleurs, l’excès de fer d’origine animale (dit héminique) favorise le diabète de type 2 et certains cancers.

Plusieurs études ont par ailleurs montre que trop de viande rouge et de charcuterie favorise notamment le cancer du colon.

Pourquoi remplacer la viande ?

En dehors du plaisir que sa consommation peut procurer, l’intérêt principal de la viande est son apport de protéines.

Mais nous disposons d’autres sources, animales et végétales  de ces nutriments.

Parmi les sources animales, les produits laitiers et les œufs sont riches en protéines d’excellente qualité.

Pour les non-végétariens, il faut y ajouter le poisson.

Pour satisfaire vos besoins en protéines, consommez à chaque repas des légumineuses, du tofu ou des graines en quantité suffisante :

  • Le SEITAN (protéine de blé) 100g soit 21.1g de protéines pour seulement 116 kcal,
  • Légumineuses (250 ml ou 1 tasse) soit 15-30 g de protéines,
  • Tofu régulier (170 g ou 6 oz) soit 15 g de protéines,
  • Beurre d’arachide (30 ml ou 2 c. à table) soit 10 g de protéines,
  • Amandes ou noix de Grenoble (45 ml ou 3 c. à soupe) soit 5 g de protéines.

vegetarien-Phyto-Market.com

Une alimentation faisant une large place aux céréales – 200 g de céréales et produits dérives par jour environ – apporte a elle seule 20 a 24 g de protéines  soit plus d’un tiers de nos besoins journaliers, estimes par I’OMS a 0,8 g/kilo de poids corporel.

Les légumes sont également des sources notables de ce nutriment  compte tenu des quantités relativement importantes (au moins 300 g par jour) qu’il est souhaitable de consommer.

Les fruits secs oléagineux (amandes, noix, noisettes) sont également de bonnes sources.

II est possible de supprimer toutes les protéines animales mais ce mode d’alimentation ne convient pas a tout le monde.

Procédez par étape : 

Il est important de ne pas perdre de vu que le principal est de garder une santé optimale ainsi que le plaisir.

Procédez à des petits changements par étape, par exemple sur une période de trois mois.

Quelques changements que vous pourriez faire progressivement :

  • Réduire votre consommation de protéine animal en passant de 14 fois par semaines à 3 fois.
  • Remplacer votre consommation le fromage de vache par du fromage de chèvre.
  • Remplacer votre consommation de lait de vache par du lait végétal.
  • Réduire votre consommation de gluten industriel

Gluten-Comment-le-ble-moderne-nous-intoxique-Phyto-Market.com

Cette liste n’est pas exhaustive cependant c’est déjà un bon début.

Je vous recommande de lire de Darren Hardy : L’effet cumulé qui est le résultat de petit changement.

 

Vous avez aimé cet article “La viande et la santé“, en voici 3 autres que vous apprécierez :

Bonne journée,

cropped-Jean_Marc_FRAICHE.jpg

Jean-Marc FRAICHE

Téléchargez immédiatement le questionnaire d’auto-évaluation “Trouvez votre voie” afin définir votre profil de mangeur en indiquant votre e-mail ci-dessous.

Indiquez votre E-mail :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.