ALOE VERA : Des Sumériens à nos jours.

Aloe-Vera-Sumeriens-Jean-Marc-Fraiche

Les bienfaits de l’Aloe Vera sont connus depuis l’antiquité.

Les premiers utilisateurs furent les sumériens. Découverte en 1948 à Sumer, les tablettes sumériennes (datant de 5000 ans A.V J.C) décrivaient déjà l’usage thérapeutique de l’Aloès en caractère cunéiforme.

Ensuite, d’autres civilisations s’y intéressèrent : Égyptiens, Chinois, Grecs… Chaque peuplade s’en servait pour guérir différents maux aux 4 coins du monde.

Aloe Vera Sumeriens Jean-Marc Fraiche

Découvert dans les ruines de Louksor en Égypte, le papyrus d’Ebers décrit en hiéroglyphes des onguents à base d’Aloès.

Daté du règne de Ramsès 1er, il contient plus de 875 formules.



Les Egyptiens considéraient l’Aloès comme un élixir de longue vie. Elle était surnommée « la plante de l’immortalité » par les prêtres de l’Égypte Pharaonique.

L’Aloès était également reconnue pour ses bienfaits cosmétiques. Selon la légende, Néfertiti faisait des bains de lait d’ânesse et de jus d’Aloès pour avoir une peau resplendissante.

Tous les savants de la civilisation gréco-romaine s’accordèrent sur les bienfaits de l’Aloès tant pour guérir les plaies, les blessures ou pour soigner les gerçures et les brûlures.

Alexandre Le Grand (356-323 A.V J.C), dit-on, s’empara de l’île de Socotra à 400 km des côtes yéménites pour fournir ses armées de cette plante extraordinaire.

La science s’empara de l’Aloe Vera vers le milieu du 20ème siècle.

Collins découvrit en 1930 l’effet réductif de l’Aloès sur les radiations. Après les attaques nucléaires de Nagasaki et d’Hiroshima, beaucoup de personnes soignaient leur peau avec du gel d’Aloès.

Les recherches du Docteur E. Danhof ont prouvé le pouvoir de réhydratation de l’Aloès et son impact sur le vieillissement cutané.

Il démontra que l’Aloès multipliait par 6 ou 8 la régénération naturelle des fibroblastes, responsables de la production du collagène grâce à sa teneur en polysaccharides.

feuille aloes Aloe Vera Sumeriens Jean-Marc Fraiche

En Russie, vers 1950, l’ophtalmologue Vladimir Petrovich Filatov découvrit un procédé pour soigner les yeux à base d’Aloès appelée Bio-stimulation.

En 1959, Bill Coats, pharmacien à Dallas, mis au point un procédé naturel pour stabiliser la pulpe d’Aloès fraîche. Procédé toujours utilisé aujourd’hui dans le domaine industriel.

Description Botanique : L’Aloe Vera est un arbrisseau pouvant mesurer de 60 à 100 cm de hauteur (1,80 m avec la hampe florale) et peut vivre plus de 25 ans.

Il fleurit essentiellement en été. Sa base ramifiée mesure entre 8 et 12 centimètres. L’âge de maturation d’un Aloès se situe entre 3 et 4 ans, moment où la plante possède tous ses composants intéressants.

Ses feuilles charnues sont ornées de piquants jaune clair. Elles sont disposées en rosette et possèdent la capacité extraordinaire de filtrer l’eau et de la garder en son centre comme les cactées.

Le métabolisme de la plante transforme cette eau en parenchyme mucilagineux. Ce gel permet à l’Aloe vera de passer sans encombre les périodes de sécheresse.

La coupe transversale d’un Aloe vera montre de l’extérieur vers intérieur, la cuticule, une couche épidermique chlorophyllienne, un derme cellulosique dans lequel se trouve le «sang» de l’Aloès, une sève rouge brunâtre, et enfin un gel mucilagineux, fameux gel d’Aloe vera.

Aloe-Vera-Sumeriens-2-Jean-Marc-Fraiche

Le parenchyme est utilisé pour ses multiples vertus médicinales notamment pour guérir les plaies et les brûlures. Il n’y a qu’à couper une feuille d’Aloe Vera en deux pour observer de façon extraordinaire sa propre cicatrisation sous l’action de l’aloïne.

Pour produire 1 kg de pulpe, il faut (environ) 10 feuilles de 5 centimètres d’épaisseur et de 50 centimètres de longueur.

L’Aloe Vera : 13 vitamines & 12 minéraux :

L’Aloès possède naturellement des minéraux, des vitamines A, E, B , des acides aminés et des acides gras essentiels.

Il comprend 7 des 8 acides aminés essentiels que le corps ne peut pas fabriquer. D’un point de vue dermatologique, il accélère le développement cellulaire et alimente toutes les couches de l’épiderme en actifs grâce à sa faculté de pénétration 4 fois supérieure à celle de l’eau.

L’Aloès est naturellement adaptogène, il donne de la souplesse aux peaux grasses, et hydrate* en profondeur les peaux sèches.

Retrouvez les bienfaits de l’Aloe Vera en interne avec notre Aloès bio à boire et en externe la box soins à Aloès Bio.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.